logo



Des « injures et menaces téléphoniques » proférées à l’encontre du ministre congolais Lambert Mende ont amené la justice française à condamner un opposant congolais de Paris à 3 mo[...]
Le porte-parole du gouvernement congolais a reconnu ce vendredi sur RFI que l’élection présidentielle, fixée en 2016, pourrait finalement se tenir en 2017.[...]