fbpx
logo



Une grande partie de l’opposition congolaise s’est réunie pendant deux jours pour dire « non » au maintien du Joseph Kabila après la fin de son mandat. Une union qui dissimule mal [...]
Les manifestations de l’opposition, interdites dans la plupart des villes congolaises, ont toutes été dispersées violemment ce jeudi. Une répression qui permet au pouvoir d’éviter,[...]
Accusé « d’atteinte à la sûreté de l’Etat » et menacé d’arrestation, l’opposant Moïse Katumbi a décidé de quitter la RDC pour se faire soigner en Afrique du Sud après des violences[...]
L’opposant congolais vient d’être inculpé ce jeudi pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat » et le recrutement de « mercenaires ». Ces proches dénoncent un «[...]
Entendu par les juges ce lundi, l’ancien gouverneur du Katanga est accusé de recrutement de mercenaires étrangers. « Un faux procès » du pouvoir, selon lui.[...]
L’ancien gouverneur est convoqué lundi 9 mai par le procureur de Lubumbashi. Kinshasa l’accuse d’avoir recruté des mercenaires et compte bien affaiblir ce rival de Joseph Kabila.[...]
Moïse Katumbi accuse la police congolaise d’avoir encerclé sa résidence de Lubumbashi pour l’interpeller. Un nouveau « coup de pression » sur le tout nouveau candidat à la présiden[...]
L’ancien gouverneur du Katanga a annoncé officiellement sa candidature à la prochaine élection présidentielle alors que les opérations d’intimidations du pouvoir contin[...]
Après le G7, une nouvelle plateforme de seize partis politiques et organisations de la société civile, l’Alternance pour la République (AR), demande à Moïse Katumbi de se présenter[...]
L’ONU, la France et le Royaume-Uni ont exprimé leur inquiétude après les arrestations et les opérations d’intimidations dans l’entourage de l’opposant Moïse Katumbi. Dimanche, la m[...]